La Botanique Coloniale Wikifié

beeld

EN * NL * SP

La Botanique Coloniale Wikifiée fait partie de:
* l’exposition DiVersions par Constant au Pianofabriek à Bruxelles, octobre 2019
* le débat dans le cadre de DiVersions, une exposition de Constant au Pianofabriek, Bruxelles, octobre 2019
* exposition & discussion au MozFest2019 à Ravensbourne, Londres, octobre 2019
* exposition et présentation de la série dans le cadre de APREM à La Fabrique de Théâtre à La Bouverie, novembre 2019

La Botanique Coloniale Wikifiée est une proposition de recherche de l’altérité dans l’encyclopédie en ligne Wikipedia et son référent structurel Wikidata. L’altérité dans ce travail est représentée par les arbres. Ces êtres autres qu’humains sont une partie essentielle de l’histoire coloniale car il existait une relation intime entre la science botanique, le commerce et la politique étatique. Comme le disent Londa Schiebinger et Claudia Swan dans leur livre “Botanique coloniale”: “les entreprises coloniales ont déplacé les plantes et la connaissance des plantes indifféremment dans le monde”.

Les arbres non occidentaux n’ont pas seulement été déplacés pendant cette période, ils ont aussi été rebaptisés par les Européens, en utilisant le système de classification de Linnaeus, dont les noms latins sont encore aujourd’hui la norme mondiale. Les utilisations médicinales, comestibles et matérielles des arbres furent ainsi marchandisées et les jardins botaniques furent créés dans le monde entier comme composants de la politique d’exploration économique coloniale.

Wikipedia est la source en ligne la plus utilisée pour la recherche de faits, le site est multilingue et les mises à jour sont quotidiennes et disponibles gratuitement. Ses pages sont analysées et ajoutées en tant que données structurelles dans Wikidata. Ces données et tous les textes de Wikipédia sont une source importante pour le développement et la formation de nouveaux logiciels qui co-façonnent notre monde.

La Botanique Colonial Wikifiée montre comment Wikipedia et Wikidata présentent des arbres majeurs provenant de différents continents. En examinant leurs descriptions quantitatives et qualitatives dans différentes langues, La Botanique Colonial Wikifiée espère donner une idée de la façon dont la représentation de ces êtres autres qu’humains dépend des perspectives et des relations globales.

Image: Chromolithograph by W. Koehler, after Ernst Haeckel’s 1882 painting of Nillu bushes and hanging bamboo in the highlands of Sri Lanka, printed in Haeckel’s Wanderbilder (1905) — Source: https://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Lithographs_by_Ernst_Haeckel